PASCAL MALLARD
architecte dplg

Reconstruction Bâtiment D - Lycée Bérégovoy Nevers

Retour

Maître d'ouvrage : Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté

Lieu : NEVERS

Surface : Surface de plancher 1764m²

Coût : Travaux 2 700 000,00 €HT

Date : Livraison Novembre 2020

Catégorie : Enseignement

Description :

Démarche innovante : Projet mené en association avec 4 cabinets d'architecture Neversois (P. MALLARD + ABW + C.ALLAIN JACKMANN + D. MARINGE + M. VIDEAU)

La reconstruction du bâtiment D du Lycée Pierre Bérégovoy à Nevers fait suite à la destruction du bâtiment d'enseignement général initial par un incendie.
Ce lycée d’enseignement professionnel est dédié aux métiers de l’automobile et de l’électronique.

Le site proposé à la reconstruction du Bâtiment D présentait de nombreuses contraintes, notamment de topographie et de connexion aux bâtiments existants.

Le parti architectural a retenu une implantation similaire à celle initiale en organisation des liaisons fonctionnelles avec, d’une part les ateliers situés en surplomb et d’autre part le restaurant scolaire en contrebas.

L’idée principale qui sous-tend le projet est de retrouver par une volumétrie simple, une cohérence avec les différents volumes de l’établissement en affirmant toutefois une nouvelle identité.
Le traitement des façades reprend ainsi les codes architecturaux du Collège "Les Loges" tout proche.

La façade EST, est "lisse" alors que la façade OUEST, plus « travaillée » s’ouvre sur le cœur de l’établissement et sur les cours accessibles aux élèves.

Profitant de la déclivité du site, le bâtiment se développe sur trois niveaux :
- Un rez-de-jardin affecté en préau et à des salles d’activités Elèves et directement accessible depuis le bas du terrain ;
- Un rez-de-chaussée, de plain-pied avec la cour, accueille les locaux destinés aux professeurs à l'orientation des élèves et le CDI ;
- Le niveau R+1 accessible depuis la terrasse des ateliers est destiné aux salles d’enseignement général, de physique-chimie, d’informatique et à l’administration.

L’identité du bâtiment tire sa logique du métier de la carrosserie et les façades sont alors revêtues de différents matériaux faisant référence au monde de l’automobile.
De la même manière, les teintes renvoient à l’environnement immédiat avec la vêture métallique qui fait écho au parement des logements et du collège voisins.

En pignon NORD, une résille dissimule un escalier de distribution extérieure.