PASCAL MALLARD
architecte dplg

CC Les Amognes Saint Benin d'Azy(58270)

Retour

Maître d'ouvrage : Communautés de Communes des Amognes Saint Benin d'Azy(58270)

Lieu : Rue Henri Barbusse Saint Benin d'Azy (58120)

Surface : Surface de plancher 320m² Surface Hors Oeuvre 400m²

Coût : Travaux 590 000,00 €HT

Date : Livraison Décembre 2014

Catégorie : Habitat

Description :

La Communauté de Communes des Amognes s’est engagée dans la réalisation d’une opération atypique, la construction de 4 logements T3 adaptés aux personnes âgées à mobilité réduite.
Destinée à des personnes désireuses de se maintenir à leur domicile le plus longtemps possible, l’implantation de ces pavillons s’est fait sur un terrain propriété de la Communauté de Communes proche de l’EHPAD.
Cette proximité de lieux permettra l’accès à l’accueil de jour de l’établissement et aux activités qui y sont dispensées.
Situé à l’angle des rue Henri Barbusse et des Brosses, la parcelle participe de la constitution de l’entrée du village de Saint-Benin-d’Azy.

Le tissu pavillonnaire pré-existant impose une séquence urbaine alternant les volumétries, les textures, les vides et les pleins afin d’établir un rythme évitant la monotonie d’une répétition.

Le décalage de ces deux volumétries dans la profondeur du terrain tant sur le domaine public que sur le domaine privé privilégie une certaine intimité naturelle entre les habitations.
Ce dispositif de décalage bénéficie d’une orientation SUD tout en assurant une protection solaire l’été. Pour autant, une certaine transparence du hall d’entrée maintient depuis la terrasse arrière privative un lien avec l’espace public rue Henri Barbusse.
Aucune clôture ne viendra briser cette harmonie et cette liberté d’usage.
Le fonctionnement privatif du logement en lui-même est subordonné à la division en zone jour et zone nuit.
Les toitures de la zone garages sont mises à profit pour supporter un capteur solaire à eau chaude.
Les teintes retenues pour les façades seront aussi naturelles que possible, bardage bois vertical brut et petites ondes sinusoïdales pour les bardages métalliques.
Quatre arbres positionnés dans l’axe des cuisines conforteront le rythme de cette nouvelle séquence urbaine.
L’ensemble des matériaux principalement naturel constitue une démarche environnementale durable impactant à minima le site : ossature et bardage bois, isolation laine de bois, protection solaire par pergolas et végétation grimpante, récupération de l’eau pluviale, production d’eau chaude sanitaire à partir d’une chaudière basse température à condensation et capteur solaire.